Livraison gratuite à partir de 50 € d'achats dans toute la France

Depuis peu de temps, le CBD prend une ampleur dans le monde de la naturopathie. Ses effets vont de la simple relaxation ou insomnie aux soins de maladies telles que l’épilepsie ou la sclérose en plaque. Mais quid de ses interactions médicamenteuses ?

Tout d’abord, les recherches sont claires et prouvent que le CBD ou Cannabidiol, est assurément bénéfique pour soulager ou aider pour un certain nombre de troubles ou problèmes de santé. Le CBD permet aussi de procurer un réel soulagement pour les personnes ayants des maladies importantes telles que l’arthrite rhumatoïde, les douleurs neuropathiques ou encore le cancer. Le grand avantage du CBD est le fait qu’il n’y ait pas ou peu d’effets secondaires.

D’autres études montrent que le CBD et les différents cannabinoïdes aident fortement à soulager les problèmes de santé mentale. En effet, plusieurs cas publiés dans le Journal of Alternative and Complementary Medicine indique que le CBD a été jugé vraiment utile pour réduire les symptômes du SSPT ( Syndrome de Stress Post-Traumatique) dont les cauchemars réguliers.

L’apparition et l’utilisation du CBD sont de bonnes nouvelles pour les personnes recherchant des soins de naturopathie, mais il faut faire attention lorsque vous prenez des médicaments sur ordonnance à cause de ces fameuses interactions médicamenteuses.

Connaître le CBD et les interactions médicamenteuses

Selon l’OMS, le cannabidiol en lui-même n’a aucun effet indésirable tant qu’il est pris seul. Mais quand il est en complément d’un traitement médicamenteux, ce sont les effets secondaires de ce dernier qui se feront ressentir.

Comment ça marche ? Comme tout médicament, le CBD doit être métabolisé par le foie avant de passer dans tout le corps. Ce processus se réalise grâce à des enzymes sécrétées dans le foie, surtout l’enzyme cytochrome P450. Elles transforment ces substances en des métabolites qui sont plus facilement assimilés par le corps.

La conséquence :  le CBD utilise la majeure partie des enzymes au détriment de l’autre médicament qui sera donc traité plus lentement. La présence prolongée dans l’organisme entraîne l’apparition des effets secondaires du médicament.

Les interactions médicamenteuses constatées avec le CBD 

Justement, MedlinePlus nous indique que les interactions entre le CBD et les médicaments sont divisées en deux grandes catégories. Deux catégories simples : les médicaments qui peuvent potentiellement apporter une interaction dangereuse avec le CBD et qui doivent par conséquent ne jamais être pris en même temps que du CBD, et ceux qui exigent juste de la prudence quand vous les consommez simultanément.

Les médicaments dangereux avec le CBD

Il y a deux médicaments qui ne doivent jamais être consommés avec du CBD, surtout sans suivi médical ou avis du médecin. Le premier est le Clobazam et le second l’acide valproïque, tous deux des antiépileptiques. Les effets secondaires étant augmentés par la prise de CBD, il faut absolument éviter de prendre du CBD avec.

Pour les médicaments nécessitant une prudence, ils font partie de cette catégorie car ils changent la vitesse à laquelle les enzymes hépatiques décomposent les médicaments, ce qui peut intensifier ou réduire les effets de ces mêmes médicaments. Il faut donc faire très attention si vous avez une ordonnance avec des médicaments étant des enzymes CYP450, et donc de demander l’avis de votre médecin avant la consommation de CBD.

Déterminer si le CBD est contre-indiqué avec certains médicaments

Il existe une astuce très simple pour savoir si vous pouvez consommer du CBD avec tel ou tel médicament. Il vous faut demander à votre médecin (ou lire dans la notice du médicament) si vous pouvez consommer du jus de pamplemousse sans danger, en effet, la Harvard Medical School indique que “le CBD peut augmenter le niveau dans votre sang du coumadine, un anticoagulant, et il peut augmenter le niveau de certains autres médicaments dans votre sang par le même mécanisme que le pamplemousse”.

Vous comprendrez donc que lorsque vous ne devez pas boire de jus de pamplemousse avec vos médicaments, vous ne pouvez pas non plus consommer du CBD, que cela soit en fleurs, huiles ou infusions. Toutefois, il n’y a pas de meilleures solutions que de demander directement l’avis et les conseils d’utilisation à votre médecin, car parfois, il n’est question que d’une limitation de dosage et non d’un arrêt complet du CBD.

Par ailleurs, petit détail pour les personnes n’ayant aucune prescription ou médicaments actuellement, la prise de CBD en même temps que le jus de pamplemousse peut vous permettre de prolonger les effets ainsi que de diminuer la dose de CBD nécessaire.